[Serbie]

Plus de 8 000 personnes sont actuellement bloquées en Serbie et vivent dans des bâtiments abandonnés avec des températures allant jusqu'à -20°C. Sans infrastructures adéquates, nombreux sont celles et ceux qui développent des problèmes de santé liés au froid.
[République démocratique du Congo]

Depuis novembre dernier, des affrontements intercommunautaires sont en recrudescence dans la province du Tanganyika, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Des milliers de personnes sont déplacées dans cette région, tandis que le nombre de blessés ne cesse d’augmenter. A Manono, où MSF soutient l’hôpital général débordé de patients, Gaudia...
View details ⇨

MSF: Tanganyika: Plus de 200 blessés pris en charge à l’hôpital de Manono

msf.ch
[France]

"J’ai dormi sous un pont, il y avait d’autres personnes, des personnes âgées. J’ai passé une nuit sans couverture, sans nourriture. Il pleut, il fait froid, c’est dur à supporter."

Depuis fin décembre, une équipe MSF offre un espace d’écoute, une aide pour surmonter le froid et des consultations médicales aux personnes sans hébergement.
[Nigeria]

Baba, 37 ans, est l'une des dizaines de personnes qui ont été blessées lors des attaques aériennes qui ont frappé Rann mardi dernier, dans le nord du Nigeria. Il est maintenant pris en charge à Maiduguri. Il habitait à Rann depuis qu'il avait été forcé de fuir son village natal de Kala, 10 mois auparavant.

"Quand le premier bombardement est arrivé, j'étais loin de là. Mais cela...
View details ⇨
[Afflux de blessés]

→ Comment font les équipes MSF quand le nombre de blessés excède leurs capacités de prise en charge ?

Le 11 décembre dernier, l’hôpital MSF de Quayara dans le nord de l’Irak a dû prendre en charge 37 personnes simultanément, blessées lors de combats.
[Nigeria]

Après le bombardement du camp de déplacés de Rann par l'armée, une équipe MSF a apporté les premiers secours à 120 blessés dans le dispensaire sous tente, seule structure de santé de la zone.

Le coordinateur médical de MSF, Mohammed Musoke, a rejoint l’équipe MSF à Rann le lendemain du bombardement pour aider à l’évacuation des blessés vers Maiduguri, la capitale régionale.

Bombardement d'un camp de déplacés à Rann, au Nigeria : « La plupart des morts et des blessés étaient des femmes et des enfants »

msf.fr
[Nigeria]

Le bilan humain de l'attaque de Rann augmente. Environ 90 personnes ont été tuées. Au moment de l’attaque, une distribution d’aide était en cours. La majorité des victimes sont des femmes et des enfants.

La tragédie de Rann illustre clairement la situation terrible qui prévaut dans l’état de Borno, dans lequel des personnes extrêmement vulnérables sont prises au piège dans un cycle...
View details ⇨

MSF: Nigeria: le bilan humain de l’attaque de Rann augmente

msf.ch
[Médicaments]

Les contrefaçons et les médicaments de mauvaise qualité représentent un problème majeur dans les pays en développement. Comment apparaissent et circulent ces médicaments qui peuvent mettre en danger la vie des malades ?
[Nigeria]

"Je me suis aussi rendu à l’endroit des impacts. Les bombes ont été lâchées sur des maisons. C’est incompréhensible. (...) Ce qu’ils ont vécu est si dur, si violent. Rann était leur refuge; l’armée qui était censée les protéger les a bombardés. Nous devons être présents à leurs côtés."

Alfred Davies est coordinateur terrain pour MSF au Nigeria. Il était à Rann au moment du...
View details ⇨

MSF: Attaque militaire au Nigeria: «Les mots me manquent pour décrire ce que j’ai vu à Rann»

msf.ch
[Tanzanie]

Nyandwi Velelia vit dans le camp de réfugiés de Nduta, en Tanzanie. Elle vient de donner naissance à des triplés à la maternité du camp gérée par MSF.

Le mois dernier 490 naissances ont eu lieu dans cette enceinte. Nyandwi se porte bien, et ses bébés aussi. L’accouchement s’est fait sans complication et la famille a pu quitter l’hôpital rapidement.

Cependant, de nombreux...
View details ⇨

Médecins Sans Frontières

msf.ch
[République démocratique du Congo]

En 2015, plus de 1 000 personnes ont été hospitalisées dans une région reculée de la RDC, après avoir été intoxiquées par des médicaments "falsifiés" ou mal étiquetés.

MSF a immédiatement alerté le ministère de la Santé de la RDC et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui ont diffusé une alerte identifiant les produits suspects.

Une enquête est en...
View details ⇨

MSF: Médicaments de mauvaise qualité en RDC: des conséquences préoccupantes

msf.ch
[Nigeria]

Suite au bombardement du camp de déplacés de Rann par l’armée nigériane le 17 janvier, au moins 120 personnes ont été blessées et 52 sont décédées.

"Nous allons essayer d'organiser une évacuation en toute sécurité vers l'hôpital le plus proche. Ce qui est très complexe puisque l'endroit est très instable." - Hugues Robert, Chef de Programme

MSF tente de fournir des soins...
View details ⇨
[Nigeria]

Au moins 120 personnes blessées et 52 décédées suite au bombardement du camp de déplacés de Rann par l’armée nigériane.

"Cette attaque de grande envergure sur des personnes vulnérables qui ont déjà fui l’extrême violence est choquante et inacceptable." Dr Jean-Clément Cabrol, directeur des opérations MSF

Les équipes médicales apportent actuellement les premiers soins à 120...
View details ⇨

MSF: Nigeria: MSF condamne fermement le bombardement aérien du camp de déplacés de Rann

msf.ch
[République centrafricaine]

Les équipes MSF ont distribué près de 98 tonnes de nourriture bénéficiant à plus de 10 000 personnes dans sept sites de déplacés à Kabo, Gbazara et Moyenne Sido dans le nord du pays.

Cette distribution visait notamment les populations déplacées depuis deux ans et qui demeurent dans l’impossibilité de retourner chez elles en raison du conflit et de l’insécurité en...
View details ⇨
Une mère et ses deux enfants arrivant au centre de santé de Tchabi (Boga, République démocratique du Congo), durant la campagne de vaccination contre la poliomyélite. Septembre 2015.

Photo © Gabrielle Klein/MSF
[Ukraine]

"Parfois ça tire, la fenêtre est à proximité, mais nous ne savons pas qui tire. On ne comprend pas, mais si ça vient par ici, nous nous réfugions dans la cave, sous la maison."

MSF a mis en place depuis mars 2015 des cliniques mobiles dans l’est de l’Ukraine. La majorité des patients sont des personnes âgées souffrant de maladies chroniques.

→ En savoir plus: [ Bit.ly Link ]
[Ukraine]

Malgré le cessez-le-feu, les bombardements se sont poursuivis dans de nombreux villages proches de la ligne de front, à l'est de l'Ukraine. Après plus de 2 ans de conflit, les civils paient encore le prix de la violence qui se perpétue: plus d'1,7 million de personnes ont été contraintes d'abandonner leur maison.

Elena Pylaeva, une psychologue employée par MSF, parle des...
View details ⇨

Médecins Sans Frontières

msf.ch
[Ukraine]

"Tous mes souvenirs sont dans ce village. C'est ici que j'ai fait ma vie et élevé mes deux enfants avec mon mari. Auparavant, cet endroit était magnifique: les gens venaient y passer l'été au bord de la rivière."

MSF a mis en place depuis mars 2015 des cliniques mobiles dans l’est de l’Ukraine. Les équipes fournissent des médicaments et apportent un soutien en santé mentale aux...
View details ⇨

Médecins Sans Frontières

msf.ch
[Irak]

En juin 2014, l'organisation de l'Etat islamique (EI) s'est emparée de Mossoul. Rim a réussi à quitter la ville avec sa famille. Ils vivent aujourd'hui dans un camp à 40km de Mossoul. Prise en charge par l'équipe MSF qui dispense des soins de santé mentale aux déplacés de Mossoul, elle raconte son histoire.
[Nigeria]

Kerstin, référente médicale en pédiatrie et nutrition pour MSF répond à trois questions afin de mieux comprendre la situation sanitaire critique dans le l’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria.